Camping sauvage

Seul au monde : vivez l’expérience du camping en autonomie totale

Est-ce que cela fait un moment que vous avez rêvé de partir seul au camping et en autonomie totale ? Aujourd’hui, vous avez décidé de passer le cap et de concrétiser votre projet. Ci-après ce que vous devez savoir pour réussir une telle aventure.

A lire aussi : Les randonnées nature inoubliables autour des campings 3 étoiles en Franche-Comté

Camper en solitaire, une expérience à vivre

Le camping en autonomie totale est un moyen efficace de vous couper de votre quotidien. Si vous êtes saturé et que vous avez besoin de vous aérer l’esprit et de vous reposer, voyager en solo est une bonne solution. Ce sera une occasion de vous ressourcer et mieux vous connaître si vous vous sentez un peu perdu. Devez-vous prendre une décision importante ? Aller camper en autonomie totale peut être une manière de prendre le recul nécessaire.

Mais si cela a toujours été un rêve de camper en solitaire, vous devez absolument vous préparer soigneusement. C’est une aventure que vous ne pouvez certainement pas aborder en improvisant. Organisez tout dans les moindres détails. Rappelez-vous que tout peut arriver sur les routes ou en pleine nuit. Or, vous serez seul, personne ne viendra vous aider. Du coup, il est crucial que vous prévoyiez et anticipiez tout au maximum.

A voir aussi : Le camping Chevreuils, une expérience atypique pour des vacances écolo dans les Landes

Préparez votre véhicule

Commencez par préparer votre van, fourgon ou camping-car. Faites en sorte que votre véhicule devienne une maison roulante, entièrement équipée. Vous devriez pouvoir y vivre en toute autonomie, avec suffisamment de provisions pour la durée de votre séjour, voire davantage. Faites une liste des affaires et objets indispensables pour dormir, se laver, manger et se déplacer en toute autonomie.

Concernant l’électricité, en général, prévoyez des réserves suffisant pour 2 ou 3 jours. Ce qui signifie que vous devez prendre des équipements supplémentaires pour gagner en autonomie. Par exemple, installez une batterie auxiliaire, un modèle de batterie à charge profonde. Procurez-vous un groupe électrogène pour recharger rapidement votre batterie. Sinon, prenez des panneaux solaires.

Pour l’eau, consommez-en moins. Prévoyez ce qui est suffisant autant pour votre toilette que pour vos douches. Côté boissons, emportez des bouteilles d’eau de chez vous.

Quant au carburant, il existe des stations un peu partout. Il n’y a pas trop d’inquiétude à se faire à ce sujet.

Du camping en solitaire et en toute autonomie

Il est tout à fait possible de réussir à camper tout seul et en toute autonomie. Cela peut être juste un voyage en toute liberté, sans emploi du temps et sans contrainte. Cela peut aussi vouloir dire ne pas réserver dans l’un de ces hébergements classiques dans les campings classiques. Pas d’infrastructures, de chalet, de cabane, pas d’établissement prestigieux à 3 ou 4 étoiles, pas de piscine, etc.

C’est vivre une aventure insolite, un séjour en pleine nature, loin de tout. Vous pourriez aller à la mer, à la montagne, à l’étranger ou en France, en Aquitaine, en Bretagne.

Prenez aussi en considération la saison et la météo en rapport avec vos dates. Pour des vacances de quelques jours, d’une semaine ou davantage, gardez à l’esprit que le plus important, c’est la préparation. C’est de cette manière que vous allez réussir cette aventure qu’est le camping en solitaire et en toute autonomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *